Aller à la barre d’outils
Reconnaître un meuble par son style et sa fonction

Reconnaître un meuble par son style et sa fonction

Devenez un expert pour trouver l’époque et les caractéristiques du mobilier ancien.

Pourquoi reconnaître un meuble

Pour vendre un meuble au bon prix ou faire une bonne affaire pendant un vide-grenier, pour rendre votre intérieur harmonieux et équilibré, pour préparer un inventaire, etc., il est utile d’affiner son expertise et ses connaissances dans le domaine de l’ameublement.

Voici les questions à se poser à propos d’un meuble à identifier:
– quel est le type et le nom de mon meuble?
– quel est le style de mon meuble?
– quel âge a mon meuble?
– est-ce une copie ou un meuble authentique?
– mon vieux meuble est-il de qualité?

Meubles chez l'antiquaire

Meubles chez l’antiquaire

Salon d'antiquités

Salon d’antiquités

Beaux meubles anciens

Beaux meubles anciens

Trouver le type et la fonction d’un meuble

Généralement, un type de meuble est désigné par sa fonction. Il sert à lire, écrire, dormir, ranger, poser, jouer, travailler, s’asseoir, faire sa toilette, etc.
Par exemple, un secrétaire conserve les lettres et la correspondance au secret dans un compartiment fermé par un abattant. Une travailleuse, petite table de dame à multiples rangements, aide à la confection de menus ouvrages textiles.

Certains meubles sont désignés par leur forme comme la table console dont les pieds rappellent cette forme architecturale. Un adjectif détaille parfois la forme du meuble comme, par exemple, la table demi-lune au plateau en forme de demi-cercle.

D’autres éléments d’ameublement se nomment d’après leur emplacement dans une pièce. Les meubles d’applique reposent le long d’un mur à l’image de la console murale ou du meuble d’entre-deux. Une encoignure à la forme en quart de cercle garnit l’angle d’un salon. Le coin, siège à dossier en équerre, se loge parfaitement à l’intersection de deux murs.
Les tables de milieu agrémentent le centre des grandes salles et des vastes appartements. Ces tables très en vogue sous Louis XIV sont alors décorées sur leurs quatre côtés.

Les meubles imposants, difficiles à déplacer, prennent le nom de meubles meublants. Ils restent généralement adossés au mur comme par exemple les chaises à la reine des salons XVIIIe. A l’opposé, les meubles volants sont de petits objets légers, facilement transportables, comme le fauteuil cabriolet ou les tables accessoires.

Le mobilier se regroupe aussi selon son usage. Parmi les meubles d’extérieur, on trouve le mobilier de jardin, le mobilier de bistrot ou le mobilier urbain pour l’aménagement des villes. Il existe aussi des meubles pour enfants et des meubles en jouets miniatures.
Depuis la fin du XIXe siècle, les ingénieurs et les architectes ont imaginé une production de masse de meubles fonctionnels comme le mobilier industriel ou plus récemment le mobilier design.

Selon sa destination sociale historique, on regroupe les meubles en différentes catégories:
1) le meuble d’apparat, de très riche facture, estcréé par les maîtres ébénistes pour les familles royales de l’époque
2) le meuble d’ébénisterie décore les intérieurs de la classe sociale aisée ou des riches aristocrates jusqu’au début de la seconde guerre mondiale. Cette fabrication sort des ateliers d’ébénisterie des grandes villes comme ceux du faubourg Saint-Antoine à Paris.
Les plus beaux mobiliers, réalisés sur commande, utilisent des matériaux nobles comme le marbre ou le bois de placage. La finition reste irréprochable.
3) Le meuble bourgeois plus classique, plaqué ou en bois brut, favorise l’aspect pratique et économique. Les commodes bourgeoises utilisent par exemple des marbres communs gris ou de simples plateaux de bois. Les bronzes moins travaillés ne s’appliquent qu’aux entrées du meuble ou aux parties fragiles.
4) le meuble paysan appartient au mobilier rustique. Pratique et généralement assemblé solidement, il utilise toujours des matériaux indigène moins onéreux. Par exemple, le coffre rustique de montagne est réalisé dans du pin ou du mélèze.
Enfin il faut faire la différence entre les meubles régionaux et les meubles de styles nationaux comme le Louis XV, le Louis XVI, l’Empire, le Restauration, le Charles X, etc.
Les meubles produits en région se distinguent entres autres par leur répertoire ornemental sculpté spécifique comme la commode provençale, l’armoire normande ou le lit clos breton par exemple.

Chaises et leur style

Chaises et leur style

Panorama des sièges design

Sièges design

Déterminer le style d’un meuble

Comme dans les arts, chaque meuble s’inspire généralement d’un style caractéristique d’une époque. Il existe les traditionnels meubles de style ancien, les meubles design et les meubles rustiques et régionaux.

Pour reconnaître le style d’un meuble, il convient d’étudier d’abord sa forme et son aspect général. Un meuble aux montants tout en courbes et aux surfaces chantournées s’inspire d’un style d’esprit baroque comme le Louis XV par exemple. Au contraire, un meuble aux lignes droites et à la structure très architecturée reprend les codes des ordres classiques comme le style Louis XVI ou celui de l’Empire.

Ensuite l’étude des éléments caractéristiques (filtres de sélection dans le catalogue) comme les accessoires et garnitures, les motifs d’ornementation, les matériaux utilisés donnent des indices sur le style du meuble. Par exemple, des bronzes purement décoratifs et centrés sur les faces lisses d’un meuble caractérisent une commode ou une console du premier Empire.

Certaines techniques décoratives ou de fabrication donnent aussi une indication précise sur un style comme par exemple la marqueterie Boulle sous Louis XIV ou le bois tourné sous Louis XIII, etc.   

l'amateur d'art et le connaisseur

Amateur ou expert en art

Identifier les caractéristiques

Identifier un objet

Identifier l’époque ou l’âge

Le style d’un meuble ne suffit pas à définir son ancienneté. En effet, les fabricants de meubles ont multiplié les copies, surtout avec la mode de l’éclectisme puis l’arrivée de l’industrialisation et du pastiche.

La qualité du meuble et ses détails de finition aident souvent à reconnaître une création artisanale d’un ébéniste du XVIIIe ou XIXe siècle. Par opposition, la production industrielle dès le milieu du XIXe siècle nous a laissé un grand nombre de meubles de moindre valeur.

Il est donc nécessaire de distinguer un mobilier de style – d’époque ou de copie. En effet, selon son âge, le prix d’un meuble peut varier d’un rapport de 1 à 100. Par exemple une authentique commode Régence d’époque datant du XVIIIe siècle peut s’estimer à 5000 Euros. Sa piètre copie industrielle de la seconde moitié du XXe siècle ne se revendra malheureusement qu’une centaine d’euros seulement.

Afin de ne pas acheter un faux meuble ancien, il existe divers trucs et astuces à connaître. Parmi ces ficelles du métier, il convient par exemple d’examiner avec attention la patine du meuble, l’usure naturelle des parties, les techniques d’assemblage, l’ancienneté des garnitures, etc…
Les marques, les estampilles, les plaques ou les vignettes sont aussi de précieux indices servant à la datation d’un meuble et à l’identification de son auteur.

Avec un œil exercé vous pourrez même identifier les contrefaçons ou les faux vieux meubles.  

Merci à Meubliz.com

Laisser un commentaire