Vase Médicis, quelles origines ?

Vase Médicis, quelles origines ?

Le Vase Médicis est un cratère en cloche en marbre sculpté à Athènes, daté du milieu du Iersiècle av. J.-C. et qui dépasse un mètre et demi de haut. L’œuvre a été restaurée en 2017. Les experts ont dévoilé les secrets du vase. À l’origine, il était peint en bleu, rouge et or: son aspect candide est le résultat de l’action prolongé du temps. Le vase fut retrouvé à Rome, au XVIe siècle, cassé en mille morceaux. Les études conduites pendant la restauration ont démontré que l’œuvre est composée pour le 90% de fragments originaux. Le vase fut apporté à Rome pour embellir le jardin de quelque résidence de l’époque impériale. La frise qui décore le vase est mistérieuse. Elle représente une scène mythologique: probablement, les Achéens à Delphes avant de partir à la guerre de Troie. Parmi les personnages, on y voit Iphigénie: sa présence est assez insolite et cela a suggéré l’idée que l’œuvre cache une signification initiatique, compréhensible seulement à quelques élus.

Les cratères monumentaux étaient destinés à orner les jardins des riches clients romains dans ce qui était appelé horti marmorei (jardins de marbre). Un jardin restitué au musée national du Bardo à partir des éléments retrouvés dans les fouilles de l’épave de Mahdia permet de se rendre compte de la façon dont pouvaient être exposés de tels éléments qui n’étaient pas seuls.

Dès la Renaissance, le retour au jour de plusieurs grands vases antiques impulsa une mode décorative qui gagna toute l’Europe et constitua une sorte de canon classique dont le vase Borghèse et le vase Médicis sont les meilleurs modèles. Au xviie siècle, tous les jardins des palais européens s’ornèrent de copies plus ou moins fidèles de ces grands vases. À Versailles, Jean Cornu fut chargé de sculpter en marbre trois répliques de chacun de ces deux vases pour décorer le parterre de Latone.

Par la suite, la forme a été réutilisée jusqu’à nos jours pour produire des vases moins luxueux, en porcelaine, en terre cuite ou en fonte de fer.

Source : Wikipedia

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils