Les lustres ancien à cristaux

Les lustres ancien à cristaux

Les lustres hollandais, qui avaient connu une vogue immense au XVIIème siècle, sont passés de mode au XVIIIeme en France , car la rigueur et la simplicité de leur structure ne correspondait  plus au goût nouveau d’une clientèle aristocrate. Seule l’Angleterre leur reste fidèle. Le lustre XVIIIeme s’habille de pampilles en verre ou en cristal reflétant les douces  lumières  de la bougie.

Le lustre ancien le plus en vogue au XVIIIème siècle est évidemment le lustre à cristaux qui fait sont apparition, dès l’époque de Louis XIV. Sa tige centrale est formée d’une superposition de vases à facettes, de balustres et de boules, enfilés sur un tube métallique, elle est surmonté d’un pavillon. Les bras de lumière du lustre XVIIIèmesont étagés le long de l’axe central et supportent des douilles, de petites pyramides de cristals et des pendeloques.

Les principales formes des pendeloques de cristal de l’époque sont: les feuilles aux faces externes à bord profilé et les losanges légèrement bombés, soit chanfreinés ou légèrement convexes. Les rosaces et les étoiles servent toujours à masquer le point d’attache des pendeloques.

Au cours du XVIIIème siècle, le cristal artificiel évincera, grâce à son prix avantageux, le cristal de roche. Ces matériaux sont souvent mariés l’un à l’autre, car le cristal de roche donne une lumière douce et des reflets aux couleurs pures, tandis que le cristal artificiel a un éclat violent et très dur.

En Allemagne, les lustres en porcelaine sont très appréciés. Les différentes pièces composant le lustre sont fabriquées séparément, puis enfilées sur une armature de métal. Le procédé est donc le même que pour le luminaire de cristal.

Les lustres vénitiens perdent au XVIII ème siècle son côté Baroque. La tige est maintenant composée d’un enfilage de boules, de pyramides, de vases et de coupes et supporte les bras de lumière. La forme du lustre de la fin du XVIIIe siècle annonce déjà celle du siècle suivant. L’armature est caché par un rideau de perles de verres et de pendeloques d’où émergent les bras de lumière formant une cage de perles de cristal.

Source : merci à regard d’antiquaire pour cette contribution !

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils